Fille de Jean Le Cocq, seigneur de La Commune-en-Brie et de Madeleine Bochart, elle épouse vers 1512 Jacques Dishomme seigneur de Cernay-en-Beauvaisis qui était réputé être le plus riche de tous les gens de robe. Ils n'auront aucun enfant.

Il semble qu'elle soit devenue la maîtresse de François Ier alors que celui-ci était encore le comte d'Angoulême. C'est Marguerite, la soeur de François 1er qui relate cette liaison de son frère dans "l'Heptaméron".Jeanne reste plusieurs années la maitresse de François, alors désigné comme héritier par le roi Louis XII. En 1509 plus attaché à Jeanne qu'à sa future femme, Claude de France, il déclare : « j'estime certes cette fille du roi mais je ne pourrai jamais l'aimer ; pour l'amour, il est d'autres prés où sans presque me baisser j'aurai tout plaisir de cueillir à foison les plus capiteuses corrolles ».

Il semble aussi qu'elle ait été la maîtresse du duc de Suffolk qui avait accompagné la princesse Mary Tudor venue épouser Louis XII. Le duc logeait alors chez son époux.

La relation de Jeanne et de François Ier cessa à l'avénement de ce dernier au trône.

Après la mort de son époux, elle se maria en secondes noces avec Pierre Pedrier, seigneur de Bobigny dont elle aura deux fils : Pierre et Guillaume.

Elle décéda le 13 avril 1546 à Paris sans doute dans un âge avancé.