Ingonde :

Fille de Baldéric de Thuringe, elle aurait été concubine de Clotaire Ier puis l’épousa vers 517. Ils eurent ensemble six enfants dont trois furent des rois francs.

D’après Grégoire de Tours Clotaire « l’aimait d’unique amour ».

C’est elle qui aurait présenté sa soeur Arégonde au roi comme une jeune fille cherchant à trouver un fiancé convenable. Le roi ne trouvera meilleur fiancé pour Arégonde que lui-même et l’épousera. Ingonde se trouvera ainsi délaissée au profit de sa soeur. Sa date de mort reste inconnue.

Arégonde :

Née en 505, elle était la soeur cadette de la reine Ingonde.

Comme le relate Grégoire de Tours, un jour, enhardie par la bonté du roi, la reine Ingonde osa lui dire : « le roi monseigneur a fait de sa servante ce qu’il lui a plu, et il m’a appelée à son lit ; j’ai une sœur nommée Aregonde qui est attachée à votre service : si vous voulez mettre le comble au bien que vous m’avez fait, vous procurerez un mari puissant et riche à ma sœur votre servante, afin que rien ne m’humilie, et que, au contraire, élevée par une nouvelle faveur, je puisse vous servir encore plus fidèlement ».

Le roi répondit : « Voyons ta sœur, fais-la moi connaître ». Apprenant qu’elle habitait une maison du domaine royal, il alla la voir ; il la trouva belle, et quelques jours après, revenant auprès d’Ingonde : « La grâce que ta douceur désirait de moi, je te l’ai accordée. J’ai cherché pour ta sœur un homme riche et vaillant ; je n’en ai point trouvé qui lui convînt mieux que moi-même ; apprends donc que je lui ai donné le titre d’épouse, ce qui, je pense, ne te déplaira pas. » Ingonde dit alors : « Que mon seigneur fasse ce qui lui semble bon, pourvu que sa servante ne perde pas ses bonnes grâces. »

Arégonde devint ainsi l’une des nombreuses reines de Clotaire Ier comme c’était la coutume chez les Mérovingiens.

De cette union naquit Chilpéric, futur roi des Francs de Neustrie.

Arégonde mourut vers 575.

Chunsène ou Chusinde ou Grinside :

Les chroniqueurs de l’époque ne rapportent rien de particulier sur Chunsène si ce n’est qu’elle donna vers 520 un fils au roi, Chramne qui connut une fin tragique.

Gondioque ou Gontheuque:

Fille de Gondebaud, roi des Burgondes, et de Caretène, Gontheuque fut mariée jeune à Clodomir, roi d’Orléans et lui donna trois enfants : Théobalde (ou Théobald) né en 520, Cloud né en 522 et Gonthier (ou Gontaire) né en 523. Quelques temps après, son mari fut tué lors de la bataille de Vézeronce. Théobald et Gonthier sont assassinés par les frères du roi d’Orléans qui veulent se partager le royaume de leur frère défunt. Seul Cloud est sauvé par les braves de Clodomir, il fut plus connu sous le nom de saint Cloud et mourut en 560.

Grégoire de Tours affirme qu’après la mort de son mari, Gontheuque épousa « sans délai » Clotaire Ier, frère de Clodomir. Elle mourra huit ans plus tard vers 532. Un certain Gondebaud (ou Gondevald) né vers 530 et mort en 585, prétendit être le fils de Clotaire et de Gontheuque, mais réclama en vain sa part du trône. Il s’était réfugié tout enfant à la cour de Constantinople, et par esprit d’intrigue, Gontran Boze vint l’y chercher vers 577, après la mort de Mérovée (l’un des enfants de Chilpéric Ier, fils de Clotaire) afin qu’il fît valoir ses droits. Gondebaud fut tué. Jamais on n’a su si ses prétentions étaient ou non fondées.

Waldetrude :

Fille de Wachon, roi des Lombards et de la reine Ostrogothe, elle épousa en 552, Théodebalde ou Thibaut, roi d’Austrasie âgé de 16 ans, qui la laissera veuve trois ans plus tard. Ils auront eu deux enfants ensemble. Aussitôt Théobald mort que Clotaire décida de s’emparer du royaume d’Austrasie et prit Waldetrude pour épouse mais ne tardera pas à la répudier l’année suivante. Aussitôt délaissée, Waldetrude convolera en troisièmes noces Garibald de Bavière, duc de Bavière avec qui elle aura trois enfants. Sa date de mort demeure inconnue.

 

Source : http://www.france-pittoresque.com