Née le 3 septembre 1691 du mariage de Paul Jules de La Porte, duc de Rethel, duc de Mayenne, duc de La Meilleraye et de Mazarin, (né le 25 janvier 1666, décédé le 7 septembre 1731) avec Charlotte Félice Armande de Durfort-Duras (décédée le 27 décembre 1730).

Elle est l'arrière-petite nièce du cardinal de Mazarin, et la petite-fille d'Hortense Mancini.

mmedemailly

Portrait en "Hébé" par Jean-Marc Nattier en 1729

Elle fut mariée le 2 avril 1709  avec Louis III de Mailly, (1689-1767), Marquis de Nesle et de Mailly, Prince d'Orange et de l'Isle-sous-Montréal, Comte de Bohain, de Beaurevoir et de Bernon, Seigneur de Maurup, Chevalier des Ordres du Roi.

De cette union naquirent cinq filles dont quatre furent les maîtresses du roi Louis XV :

- Louise-Julie de Mailly (1710-1751), comtesse de Mailly-Rubempré.

- Pauline-Félicité de Mailly (1712-1741), marquise de Vintimille.

- Diane-Adélaide de Mailly (1714-1769), duchesse de Lauraguais.

- Hortense-Félicité de Mailly (1715-1799), marquise de Flavacourt. La seule à ne pas avoir été la maîtresse du roi

- Marie-Anne de Mailly (1717-1744), marquise de La Tournelle puis duchesse de Châteauroux.

Le cardinal Dubois disait de la marquise de Nesle : « Cette dame a des regards si enflammés que force est de s'y brûler comme le papillon à la chandelle. Elle est parfaite de corps et d'esprit ; heureux ceux qui arrivent dans la terre promise ! »

En effet, ayant des moeurs légères, elle ne tarda pas à tromper son mari et fut tour à tour la maîtresse de Louis Henri de Bourbon-Condé, 4e prince de Condé (1692-1740), et de leur liaison naquit Henriette de Bourbon-Condé (1725-1780) . D'ailleurs on prétendait que sa fille Marie-Anne aurait aussi pour père ce prince.

Mais la marquise de Nesle deviendra célèbre pour sa liaison avec le duc Richelieu. En effet, ce dernier a une autre maîtresse, la vicomtesse de Polignac qui est une cousine germaine par alliance de Mme de Nesle. Folle de rage, la marquise n'hésita pas à provoquer en duel sa rivale pour profiter de l'exclusivité des faveurs du du duc de Richelieu. Mme de Nesle n'aimait pas le partage. La rencontre eut lieu au bois de Boulogne en septembre 1718, l'arme choisie fut le pistolet : la vicomtesse de Polignac visa mieux que sa rivale qui eut l'épaule effleurée par une balle. La blessée se fait une gloire de son écorchure, le duc de Richelieu, quant à lui, n'apprécia guère cette publicité, tourna ses regards vers Charlotte-Aglaé d'Orléans, Mlle de Valois (fille du Régent) et abandonna et Mme de Nesle et Mme de Polignac ! 

La marquise de Nesle fut nommée Dame du Palais de Marie Leszczynska, le 27 avril 1725. 

Elle mourut à Versailles le 14 octobre 1729 , âgée de 38 ans, après avoir accouché d'un garçon, qui mourra au berceau. C'est sa fille, la comtesse de Mailly qui lui succède dans la charge de Dame du Palais de la Reine.