Fille d'Antoine de Stavay, seigneur de Grand Champ et de Marie-Charlotte de Roucy, Louise de Stavay naquit vers 1550. Sixième d'une fratrie de sept enfants. elle verra encore la naissance d'une soeur, Charlotte née vers 1560.

Jeune encore, le roi Henri III la fait venir à la cour. Le 29 janvier 1576, il écrit à son lieutenant général en Picardie, Jacques d'Humières que "la reine voulait recevoir Melle de Stavay au nombre de ses filles parce qu'elle passait pour très bien élevée." Il lui demandait de faire accepter cette proposition par son père auquel il écrivit le même jour lui mandant d'obéir sans excuse "assuré que votre dite fille sera si bien reçue et traitée que vous aurez toute occasion de demeurer en cet endroit satisfait".

Le père et la mère opposèrent une certaine résistance à la demande du roi, connaissant l'ambiance débauchée de la cour mais finirent par céder. Louise de Stavay entra comme fille d'honneur chez la reine Louise de Lorraine.

En 1582 elle est l'une des maitresses d'Henri III : pour ménager la reine, il la rencontre à l'hôtel Carnavalet. La liaison avec le roi s'achève et elle devient la maitresse du duc d'Epernon en 1585. Elle lui donne un fils en 1586. Suite à cet accouchement, la reine Louise de Lorraine la chasse de ses filles d'honneur. C'est alors la reine Catherine qui la prend à son tour à son service en tant que fille d'honneur, semble t'il à la demande du duc d'Epernon, amant de la jeune fille.

Alors que sa soeur Charlotte (maitresse du duc de Joyeuse) et fille d'honneur de Catherine de Médicis était chassée de la cour, Louise parvint à y demeurer grâce à son amant.

Non mariée, Louise continuera d'exercer ses fonctions de fille d'honneur chez Catherine de Médicis jusqu'en 1589, année de décès de cette dernière. Après, on perd sa trace.