Jeanne-Marguerite Salvetat, dite Madame Mars, née en 1748 à Marseille (Bouches-du-Rhône) et décédée en 1838, était une actrice française, d'une grande beauté bien que sans grand talent, et qui ne put se présenter à la cour parisienne à cause d'un accent provençal très prononcé. Mais cela ne l'empecha pas de devenir la maîtresse de Louis XV vers l'année 1768 mais pour de courte durée.

Parmi ses autres amants, on retrouve l'acteur Jacques Marie Boutel de Monvel (1745-1812) avec qui elle eut une liaison plus ou moins longue et qui produira trois enfants dont Louise Salvetat (1774-1737) et Pierre-Alphonse Salvetat (1775-?), lieutenant-colonel de la Garde Impériale et chevalier de la Légion d'Honneur. 

Madame Mars est surtout connue pour être la mère de la comédienne Anne-Françoise-Hippolyte Boutet dite mademoiselle Mars (1779-1847), (dernier enfant de ses amours avec Jacques Marie Boutel de Monvel) qui prit ce nom car elle ne pouvait prendre celui de son père, l'acteur de Monvel qui avait manqué à ses promesses en n'épousant jamais Jeanne-Marguerite. Il se maria le 28 février 1786 à Stockholm, Suède avec Catherine Victoire Le Riche de Cléricourt, actrice du Théâtre Français de Stockholm, et dont il eut trois enfants prénommés Théodore, Joséphine et Marie Madeleine Joseph Victoire (v.1788-1841).

Reçue à la Comédie-Française en 1778, elle y resta trois ans.

C'est chez elle que sa fille reçut son éducation théâtrale de son futur second époux, un vieux comédien du Théâtre Montansier, fort épris d'elle, Jean-Baptiste Lesquoy dit Valville, né en 1740, régisseur du Théâtre Louvois, et qui termina sa vie en 1830 chez sa jeune élève, ayant épousé sa mère. Il la fit commencer très jeune dans des rôles d'enfant.

Elle est inhumée à Paris, au cimetière d'Auteuil.