Anne Madeleine de L'Isle Marivaux dit Mlle de Marivaux était la fille de François de L'Isle Marivaux (mort en 1666), marquis de Marivaux et de Catherine Caillebot. Sa date de naissance reste inconnue.

Elle eut des frères et sœurs
- Augustin de L'Isle Marivaux (1646-1674), Marquis de Marivaux, Mestre de camp de Cavalerie, tué au combat de Senef, à l'âge de 28 ans
- Louis de L’Isle Marivaux (mort après 1715), seigneur d'ybouvilliers et de marivaux, mousquetaire du roi. Marié à trois reprises, en 1681 avec Madeleine de Malortie (morte en 1682), en 1682 avec Geneviève Gruin puis avec Madeleine Busquet (morte en 1715).
- Hardouin de L'Isle Marivaux (mort en 1709), Marquis de Marivaux, Maréchal de camp, Marié le 27 mars 1692 avec Alphonsine de Guénégaud (voir Saint Simon, Tome VII).
- Marguerite de L'Isle Marivaux, d’abord religieuse à Varville puis mariée le 19 juillet 1663 avec David Gallie (mort en 1708).
- Marie Anne de L'Isle Marivaux

En 1657, Mlle de Marivaux eut une brève aventure avec Louis XIV, alors âgé de 19 ans. Dans son Journal d’un voyage à Paris en 1657-1658, M. de Villers indique en janvier 1657 :
« Le 17e, nous apprismes que le Roy estant allé en masque au bal cher Madame d’Argencourt et y ayant rencontré mademoiselle de Marivaux s’attacha principalement à luy en conter, et luy tesmoigna qu’il premoit tant de plaisir en ces sortes de conversations qui estoient plus reiglées et moins tumultueuses que celles de sa cour, adioustant que bien qu’il ne se deust contraindre en nulle part, il vouloit pourtant voir celle de cette façon, et l’ayant pressée à luy dire où le lendemain elle passerait l’après dinée, il ne manqua pas de s’y rendre. Pour divertir le Roy de cet entretien, on le mena à Vincennes et ce petit eloignement luy fit oublier cette inclination. »

Anne Madeleine de L'Isle Marivaux fut marié le 17 février 1661 à Jean Louis II de Louet (1630-1700), marquis de Calvisson. Ce dernier était le fils de Jean Louis I de Louet (mort en 1686), baron puis marquis de Calvisson, seigneur de Louet, de Murat et de Nogaret, et de Françoise de Saint Bonnet de Toiras (1608-1678). La baronnie de Calvisson fut érigée en Marquisat en mai 1644. Jean Louis II de Louet fut lieutenant du roi au gouvernement du Languedoc. Le couple eut 2 enfants, Jean-Louis III et Gabrielle Thérèse.

Jean Louis III de Louet de Calvisson dit "Le Marquis de Nogaret", était surnommé à la cour « son impertinence ». Capitaine de cavalerie, il fut tué à Fleurus en 1690. Il avait épousé Marie Madeleine Agnès de Gontaut Biron, dite Mademoiselle de Biron, fille d’honneur puis dame du palais de la Dauphine, maitresse de Louis XIV.
(Voir également Saint Simon, Tome I)

Gabrielle Thérèse de Louet de Calvisson épousa en octobre 1690, avec dispense du pape, son oncle Annibal de Louet de Calvisson (1653- 1706), comte de Calvisson, capitaine aux gardes puis lieutenant général du Languedoc à la mort de son frère. (Voir Saint Simon Tomes II et V).

Dans les Mémoires de Saint Simon parle de la marquise de Calvisson « qui avait aussi beaucoup d'esprit, et qui était la femme du monde la plus haute, avait épousé Cauvisson, un des lieutenants généraux de Languedoc. Mme de Nogaret, dame du palais de Mme la duchesse de Bourgogne, était veuve sans enfants de son fils, de laquelle j'ai parlé plus d'une fois; le nom des Cauvisson est Louvet, gens nouveaux et de fort peu de chose. »

A priori, cette dame n'eut pas de charge à la cour. Peut-être est-elle restée en Languedoc d'ou son époux bougea peu aux dires de Saint-Simon.

La marquise de Calvisson est décédée le 15 mai 1698.