nicole de savigny

Fille de Guillaume de Savigny, seigneur de Sailly, et de Nicole Maretz, Nicole de Savigny naît vers 1535 à Of, en Lorraine. Mariée très jeune à Jean de Ville, baron de Saint-Rémi et seigneur de La Fontette. Elle lui donne deux enfants : André de Ville et Élisabeth de Ville. Elle devient veuve à l’âge de 17 ans. Quand son mari s’éteint en 1552, elle se rend à la cour. Vers de 1556, la maîtresse du roi Henri II à une époque où il a un peu délaissé sa favorite en titre, Diane de Poitiers. De cette relation, naît un fils en 1557. Sa faveur se termine juste après la naissance de son fils où Henri la délaissera pour encore Diane de Poitiers. Après sa disgrâce, elle se retire sur ses terres, à Fontette. Elle convolera en secondes noces, en secret, avec l’archevêque titulaire de Besançon, Claude de La Baume-Montrevel. Le tribunal de la Rote annulera plus tard ce mariage le 20 décembre 1565. Son fils Henri de Saint-Rémi ne sera pas reconnu par son père, le roi de France, Henri II du fait qu’il doute de sa paternité envers lui. Il mourra en 1621 et laissera une nombreuse descendance. Il sera aussi l’ancêtre de la célèbre Jeanne de Saint-Rémi, comtesse de La Motte-Valois, qui a été compromise dans l’affaire du collier en 1786. Nicole rédigera son testament le 12 Janvier 1590, peu de temps avant sa mort et s’éteint le 4 Mars de la même année.