Mary_BoleynFille de Sir Thomas Boleyn, diplomate et premier comte de Wiltshire et d’Élisabeth Howard, la petite Mary est née vers 1499, au château de Henver dans le Kent. Mary est l’aînée du couple Boleyn. Elle connaîtra une sœur, Anne, future épouse d’Henri VIII et mère d’Élisabeth Ière (vers 1501-morte décapitée le 19 Mai 1536), et un frère, Georges (1503 – mort décapité à Tower Hill le 17 Mai 1536). Elle passe la plupart de son enfance en Angleterre avant de devenir demoiselle d’Honneur de la reine, Mary d’Angleterre, sœur du roi d’Angleterre, Henry VIII, épouse du roi de France, Louis XII. Elle y est rejointe plus tard par son père, Thomas Boleyn et sa jeune sœur, Anne, qui vient de finir ses études au Pays-Bas. Décrite comme belle selon les critères de l’époque, Marie devient brièvement la maîtresse du nouveau roi de France, François 1er, neveu et successeur de Louis XII. Après sa liaison avec François Ier, elle a d’autres aventures et ce qui l’oblige de retourner en Angleterre en 1519. Arrivée en Angleterre, elle est appointée comme dame de compagnie de la reine d’Angleterre, Catherine d’Aragon. Le 4 Février 1520, Mary est mariée à Sir William Carey. Ils auront deux fils. Il ne faut pas attendre plus longtemps pour qu’elle se glisse dans le lit du souverain. Mais elle ne sera maîtresses royale que de très courte durée, sa liaison d’ailleurs avec le roi étant restée dans l’obscurité la plus totale. En 1522, sa sœur Anne retourne en Angleterre et jouit d’une grande popularité. Sa culture et sa manière de s’habiller charment tous les hommes. Anne a plusieurs prétendants dont le roi. Bien qu’Anne est moins belle que Mary selon les critères de l’époque, elle a de l’ambition et elle a aussi refusé les avances d’Henri VIII pour se faire encore plus désirer. Ces charmes fonctionnent et vers l’an 1527, le roi a envie de se marier avec elle et de divorcer d’avec son épouse légitime, Catherine d’Aragon. En 1528, son mari, William Carey décide au cours d’une épidémie de suette. Mary décide de confier son fils, Henry Cary à sa jeune sœur, Anne. En 1534, Mary Boleyn contracte un second mariage avec William Stafford, qui est un roturier et qui n’a aucun rang. Elle est rejetée par sa famille et est contrainte de quitter la cour sur ordre de sa propre sœur, Anne Boleyn. Le couple vit dans un total dénuement. Mary est contrainte de faire appel au ministre du roi pour qu’il parle au roi et à sa famille pour qu’elle lui donne un peu d’argent. C’est sa sœur, Anne, qui répondra. Si Anne lui envoie un peu d’argent en revanche, elle ne lui donne pas d’accès de revenir à la cour. Même si Anne lui a donné un peu d’argent, les deux sœurs ne sont jamais devenues proches. Mary ne reverra plus sa sœur Anne, qui sera exécutée le 19 Mai 1536. Elle semble aussi de plus en plus s’éloigner de sa famille car elle ne verra ni son frère, mort-exécuté aussi, ni sa mère, ni son père.

Après la mort de sa sœur, Anne, Marie et son époux se trouvent isolés sur leurs terres à Rochford dans le comté d’Essex. À la mort de ses parents, Mary hérite de plusieurs domaines et terres dans l’Essex, ce qui lui permettra de vivre avec un certain confort avec son époux durant les dernières années de sa vie. Mary Boleyn décède le 19 Juillet 1543, à l’âge de presque 44 ans. Elle, qui a été la maîtresse de deux rois, François Ier de France et Henri VIII d’Angleterre, semble avoir été déjà oubliée par eux. Son second époux, William Stafford, mourra quelques années plus tard. Ses descendants se trouveront rétablies au règne d’Élisabeth Ière, fille de sa jeune sœur, Anne, et également sa nièce. Son petit-fils, Lord Hundson réclamera le titre de duc d’Ormonde.